Achat de mots-clés concurrents: Google hors de cause en Australie


C’est un aspect sur lequel nous sommes souvent interrogé pendant les évènements organisés à l’agence (formations, petits déjs…) : les concurrents positionnés sur les noms de marque en AdWords.

Assez peu d’affaires en été réglées par la justice française à ce jour, puisqu’il faut pouvoir prouver que le concurrent achète bien le nom de sa marque sur AdWords. Le problème est que ce n’est pas chose aisée puisque votre concurrent peut très bien exploiter la tolérance de certains ciblages de mots-clés dans la régie (notamment le Large, qui est le ciblage par défaut).

En Australie, une procédure avait été intenté contre Google au sujet de sa responsabilité dans ce type de procédés. Cela fait maintenant six ans que la justice australienne a l’affaire entre les mains: Google était accusé de publicité mensongère, du fait de permettre l’achat de mots-clés sur les offres de concurrents.

La justice australienne a donc rendu son verdict au terme d’une longue procédure: Google est mis hors de cause, du fait que le moteur n’est qu’un canal de diffusion. Il ne peut donc pas être tenu responsable des techniques déloyales utilisées par les annonceurs.