Le portrait quasi-chinois de la semaine : Cédric, Responsable de Stratégies Digitales

Le portrait quasi-chinois de la semaine : Cédric, Responsable de Stratégies Digitales

Après Julie et Maxime, Cédric, Responsable de Stratégies Digitales, adepte des jeux de mots les plus subtils, s’est lui aussi plié, de plus ou moins bonne grâce ;), à l’exercice du portrait presque chinois.

Ta planète d’origine ?
La Terre bien sûr ! Même si régulièrement une virée dans la Lune me permet une petite échappatoire, je garde le plus souvent la savate sur le plancher des vaches. J’adore la fiction et son imaginaire débordant, mais ne complexe en rien devant la richesse et la variété de notre belle planète.

Si tu étais un animal – imaginaire ou pas – , tu serais…
Un chat. C’est tranquille le chat : on passe une bonne partie de la journée à faire la sieste au soleil après une bonne chasse à la souris. C’est sympa un chat : c’est doux, c’est gentil, la plupart des gens vous aiment bien et vous rincent à l’œil contre quelques ronronnades. Mais en même temps, il ne se laisse pas faire le chat, il ne faut pas la lui faire à l’envers sinon il sort les griffes. C’est dommage que ce soit un animal solitaire et un poil individualiste, sinon je crois que j’aurais fait un bon chat.

Si tu étais un personnage de jeu vidéo, tu serais…
… super triste ! Refaire quinze fois le même niveau, à sauter sur des tortues et me faire éclater la tête sur des briques pour gagner trois pièces : pitié ! Tenir les commandes : oui, j’adore. Mais pas être le malheureux personnage enfermé derrière la dalle plasma avec une armée de zombies sanguinaires sociopathes. Le pauvre n’aura jamais connu la joie de piloter la dernière Porsche ou d’avoir fait décoller la fusée après dix niveaux d’encastrement de formes géométriques monochromes tombant toujours plus vite. Cela dit, je me reconnais plus dans la délicatesse de Bowser que dans les atouts intellectuels de Lara Croft…

Cedric Mary

Cedric Mary, RSD à l’Agence 404

Si tu étais un dieu / une déesse grec(que), tu serais…
Arf, bof… Là encore, je ne suis pas vraiment tenté par le job. Une éternité à vivre en pagne à l’ombre des colonnes, à siroter la vinasse de Bacchus et bouffer les Ferrero dont l’ambassadeur ne veut plus ! Nan, lancer le javelot dans l’Olympe pour chasser le Minotaure n’est pas ma tasse de Thé(-sée ; pardon, je n’ai pas résisté). Je préfère faire un coup de surf, tranquille, sans m’inquiéter de savoir qui de Charybde ou de Scylla m’entraînera ad profundis aux premiers chants des sirènes.

Une addiction ?
Deux. Tout ce qui glisse et tout ce qui swingue. J’adore les sports de glisse et la musique : un vrai break, un nettoyage de cerveau, de l’adrénaline en barre. Au dessus de tout ça, il y a ma famille. Il m’arrive, parfois, de rater une journée de navigation pour être avec eux, c’est peu dire !

Une source d’inspiration ?
La nature. C’est un peu convenu comme réponse, mais c’est tellement bien fait. C’est une chose qui dure, qui traverse les âges, les modes, qui s’adapte aux assauts extérieurs et nourrit perpétuellement notre imaginaire. Avec une faiblesse particulière pour la mer et les grands espaces : c’est apaisant et ressourçant dans notre quotidien souvent bien rythmé.

Une citation ?
On peut tromper mille fois mille personnes, mais on ne peut pas tromp… euh, si… on peut tromper une fois une pers … NAN, on ne peut pas tromper une fois mille personnes, mais on peut tromper une fois mille…. Aaaaaah ! Ca m’agace !
On peut la refaire ? je ne suis plus trop sûr pour la planète d’origine.

0335fc2743f695e519b926948d26f659::::::::::::::