Le modèle payant de Google Shopping pour le 13/02

Nous en avions parlé au mois de novembre dernier, le service Google Shopping, historiquement gratuit, passe progressivement sur un modèle payant.

Déjà en place aux Etats-Unis depuis l’automne dernier, le passage à ce système payant débutera le 13 février dans plusieurs pays dont la France.

La transition prendra quelques mois et devrait être terminée pour l’été 2013.

Le système de référencement actuel du moteur, basé sur les résultats les plus pertinents (comme en SEO sur Google.fr/com/etc.), va donc être très bientôt remplacé par un système d’enchères au CPC, bien connu par les habitués d’AdWords.

Si de nombreux annonceurs seront mécontents de la nouvelle, rappelons que Google est une entreprise qui n’a pas pour objectif ultime de verser dans le bénévolat et la gratuité.

Il est possible que les adeptes du gratuit n’en soit pas rassurés, mais le passage au système payant devrait apporter une plus grande maîtrise des résultats affichés dans l’outil pour les annonceurs.

En effet, si le système fonctionne comme celui d’AdWords, les fonctionnalités de l’outil seront certainement au rendez-vous, notamment au niveau du ciblage.

Nous ne manquerons pas de vous en dire plus lorsque nous aurons plus de détails, bien évidemment.




Prêt à devenir un cador du web ?...

Le digital COMPTE dans le développement de votre activité. Concrètement !
77% des entreprises françaises constatent que le numérique participe à leur croissance.
Les freins sont nombreux : le coût pour 49% d’entre elles, le manque de temps pour 54%, le manque de stratégie pour 39%, le manque de formation pour 36%, le manque de conseil et d’accompagnement pour 76% !

Votre entreprise doit lever ces freins et profiter pleinement du digital.

Le Programme 404 optimise votre retour sur investissement digital, suit et challenge tous vos résultats, surveille ce qui se fait et se dit de vous, fait grandir et forme vos ressources internes, challenge vos prestataires, trouve les solutions pour vous,… valorise votre entreprise.

Parlons-en ensemble, en visio, au moment de votre convenance :