L’utilisation professionnelle des réseaux sociaux


L’utilité des réseaux sociaux n’est plus à démontrer. Les bénéfices que l’on peut en tirer sont nombreux : développement de communauté, amélioration de la notoriété ou de l’image de marque, veille stratégique, etc.

Quel que soit le ou les objectifs que vous souhaitez atteindre par l’utilisation des réseaux sociaux, il est nécessaire d’en faire bon usage avant de pouvoir jouir d’une crédibilité suffisante. Car non, votre stagiaire ne maîtrisera pas forcément les réseaux sociaux, même si il est jeune et a grandi avec internet. Les réseaux sociaux, c’est une expertise nécessitant une formation.
[Attention, nous parlons ici de l’utilisation des réseaux sociaux à des fins professionnelles, et non pas d’utiliser les réseaux pros comme Viadeo ou LinkedIn]

Fréquence et moment de publication

Chaque plateforme sociale à ses particularités et ses bonnes pratiques. Néanmoins, vous pourrez souvent obtenir une meilleure visibilité et un meilleur taux d’engagement en publiant parcimonieusement et en début de semaine. Parcimonieusement car il est en général préférable de se concentrer sur une à deux publications proposant un bon contenu que sur des messages plus nombreux qui auront probablement moins d’intérêt pour votre lectorat.

Il est cependant bien évident que l’utilisation d’une communication essentiellement portée sur Twitter devra être plus prolifique qu’avec un réseau moins dynamique comme Facebook ou Google+.

Pour ce qui est du moment, il faut savoir que le vendredi et le week-end sont généralement moins propice à l’interaction pour une utilisation professionnelle. En effet, dès le vendredi, tout le monde a les yeux rivés sur estcequecestbientotleweekend.fr [attention, du second degré se cache subtilement dans la phrase précédente].

Il faut bien entendu s’adapter à votre cœur de cible afin d’ajuster cette fréquence et ce moment de la diffusion de vos messages. Chaque marché à ses spécificités et les généralités ne sont là que pour vous guider en attendant que vous ne maîtrisiez les bonnes pratiques qui seront les plus efficaces pour votre cas.

Contenu et mise en forme des publications

Là encore, chaque réseau social va avoir ses caractéristiques propres. Néanmoins, quel que soit le réseau social utilisé, il faut impérativement que vous sachiez parler d’autre chose que de vous et votre activité.

En effet, même si votre activité est ludique et conviviale (ce qui est rarement le cas), les internautes n’accorderont aucune crédibilité à des messages égocentriques et promotionnels. Si vous savez communiquer sur des informations qui ne vous concernent pas directement, vous gagnerez en crédibilité auprès des internautes et vos propres contenus obtiendront un meilleur accueil.

Rappelez-vous également que l’utilisation des réseaux sociaux dans un cadre professionnel doit tenir compte de la façon de consommer l’information par vos cibles. Celles-ci n’auront souvent pas de temps à perdre, d’où la nécessité d’aller droit au but. Des messages concis, qui introduisent et amènent rapidement l’information, seront bien plus efficaces, surtout si vous soignez leur présentation.

En termes de mise en forme, il faudra s’adapter à la plateforme. Sur Twitter, préférez des messages courts, entre 70 et 100 caractères (soit un peu plus qu’un Title de page pour les référenceurs en herbe). L’ajout de hashtags (#Sujet) ou de mentions (@Identifiant) vous permettra d’augmenter l’interaction avec vos tweets et donc leur viralité. Enfin, l’ajout d’un lien en fin de message peut également vous permettre d’apporter un complément d’information pertinent.

Utilisation professionnelle de Twitter

– Une infographie résumant une utilisation pro de Twitter –

Sur Facebook et Google+, vous devriez également diffuser des messages courts, qui n’excèdent pas 80 caractères. L’intégration de liens vers des contenus en rapport avec votre message augmentera l’interaction sur ces messages ainsi que votre crédibilité.

Pour augmenter le taux de lecture de vos publications, l’ajout d’une image accrocheuse, voire d’une vidéo, attirera l’œil du chaland. Un message interrogatif ou un sondage aura également plus de chances d’obtenir de l’interaction. Rappelez-vous qu’il ne sert à rien de tartiner une grande longueur de texte car même les messages les plus pertinents n’atteindront pas leurs destinataires s’ils ne sont pas bien mis en forme.

Dans un souci d’amélioration permanente, pensez à analyser l’efficacité de vos actions sur les réseaux sociaux. L’utilisation d’outils analytiques vous permettra d’avoir un meilleur recul sur la performance des différents types de publications.

Facebook Analytics

Enfin, même si cela peut paraître accessoire, il est très important pour l’image de soigner les aspects visuels de vos pages. Ainsi, le remplissage de vos profils et l’habillage graphique de vos pages (les avatars et photos, l’habillage sur Twitter, la couverture sur Facebook et Google+) ont un impact direct sur la façon dont les internautes vous perçoivent, notamment lors de la découverte de l’une de vos pages sociales.

– A chaque problématique son outil –