Référencer une application mobile


Après avoir vu avec vous comment référencer une vidéo, intéressons-nous de plus prêt au référencement spécifique des applications mobiles.

C’est suite à un article de ma marraine de promo (licence référencement à mulhouse), Virgine Clève (@largow sur Twitter), que cet aspect a commencé à m’intéresser. Vous retrouverez à la fin de cet article sa présentation durant le SMX 2013 avec Alexandra Clombeau.

Le SEO … et l’ASO !

Vous connaissez tous le SEO, sujet principal des actualités du blog de l’Agence 404, mais connaissez-vous l’ASO ? Abréviation d’App Store Optimization, l’ASO regroupe plusieurs techniques qui vous permettront de faire grimper votre application dans les résultats des différents App Store.

Tout comme un site internet, une application a besoin d’être visible. Elle pourra être aussi belle que possible, sans visibilité elle ne servira à rien. Il va donc falloir optimiser correctement la page de votre application sur les stores.

– Se démarquer des autres applications est vital sur les stores –

Mais comment faire concrètement ?

Pour faire simple et rapide, partons du principe que nous avons (ou vous avez) une bonne application mobile qui fonctionne. Apple (AppStore) et Google (Google Play) ont des critères de classements assez similaire. Voici ce qui est notamment pris en compte :

  • L’optimisation des mots-clés (mais si vous savez, un genre de balise keyword)
  • Le nombre de téléchargements de l’application
  • La densité des téléchargements (beaucoup de téléchargements en peu de temps)
  • Les avis et notes (étoiles) donnés par les utilisateurs
  • Le nombre de crash de l’application (fermeture intempestive)
  • Le nombre d’utilisations des internautes (utilisé une ou plusieurs fois)
  • Les liens entrants vers la page de votre application

– Encore une chose … ou plusieurs ! –

Les étapes de l’optimisation pour iOS

La première étape consiste donc à soumettre votre application à validation pour ajout dans l’AppStore. Voici les éléments à ne surtout pas délaisser :

  • L’icône ! Cette petite chose est certainement la plus importante puisque c’est elle qui fera, ou non, cliquer l’internaute.
  • La catégorie de l’application ! (les plus utilisées sont également les plus concurrentielles)
  • Les captures d’écran ! En quelques coups d’œil, l’internaute doit avoir envie de télécharger l’application
  • Les mots-clés ! Le moteur de recherche de l’AppStore est utilisé une fois sur deux. Utilisez les mots-clés partout (nom de l’application, description et dans le champ mot-clé) dans une limite de 100 caractères.
  • Le nom de l’application !
  • La description ! En 4000 caractères maximum, le maximum d’infos doit être donné (appareils compatibles, versions iOS, liens vers votre site, précision si une partie de l’application est payante, fonctionnalités…)

Tout ceci est très bien mais l’utilisateur est roi et surtout, il a toujours raison. Apple apporte donc une importance toute particulière aux notations des utilisateurs (l’idéal étant entre 4 et 5 étoiles)

Trucs de Grand-Mère

– Illustrations de l’application iPhone Trucs de Grand-Mère –

Les étapes de l’optimisation pour Android

Après l’AppStore, vous allez devoir faire une nouvelle démarche pour votre application sous Android. Si certains éléments sont différents, des critères subsistent :

  • L’icône
  • La description
  • Le nom de l’application
  • Les mots-clés

En complément de ceci, le Google Play propose notamment d’insérer une vidéo de démo ! Celle-ci doit obligatoirement être hébergé sur Youtube.

trucs de grand-mère android

– Application Trucs de Grand-Mère pour Android –

Pour l’AppStore comme pour le Google Play, un nombre important de téléchargements au lancement de l’application pourra la faire apparaître dans les TOPs

Que faire de plus ?

Toutes les étapes présentées ci-avant correspondent à une optimisation sur les stores d’applications. En plus de tout ceci, avoir un site dédié à votre application ne sera que bénéfique. En effet, une recherche d’application sur deux se fait directement via Google plutôt que dans les stores, c’est ici que revient le SEO !

Dans les faits, soit vous avez un nom de domaine pour votre application (exemple avec Cut The Rope) ou bien vous créez un sous-domaine (ou un répertoire) sur le site de la marque (comme Radio France par exemple). Comme le souligne Virginie Clève dans sa présentation, certains éléments sont primordiaux :

  • Une ergonomie simpliste et des call to action (une landing page seulement)
  • Un lien vers le téléchargement du dossier de presse
  • une vidéo de démonstration (idéal si c’est un jeu notamment)
  • Utiliser le microformat application
  • Ajouter des boutons de partages sociaux

Pour terminer, nous vous conseillons la très bonne application App Annie qui vous permettra de suivre les statistiques de téléchargements, de positionnement de votre application (et de celles de vos concurrents) sur l’AppStore et Google Play notamment.

Comme convenu, retrouvez ci-dessous la présentation de Virginie Clève et Alexandra Combeau durant le SMX 2013 :