Le planning de publication Facebook : l’atout du community manager


Créer une page Facebook ne pose pas beaucoup de problèmes. En revanche mener un community management de qualité et atteindre des objectifs, c’est une autre paire de manche. Les raisons sont multiples et toutes plus valables les unes que les autres. Il ne faut pas oublier que c’est un travail de longue haleine, difficile à évaluer et qu’il s’agit d’un faux Eldorado. Ceci dit, de belles choses sont à faire, à condition de bien s’y prendre, et bien s’y prendre c’est déjà avoir été formé sur l’utilisation des réseaux sociaux.

Avant tout, il est primordial de prévoir et mesurer le retour sur investissement, même si cela semble compliqué sur les réseaux sociaux. Vous y mettez du temps, peut être de l’agent, sans doutes des sueurs et peut être même des larmes, alors autant savoir pourquoi. Se lancer sur Facebook, ou sur n’importe quel réseau social, ne se fait donc pas sur un coup de tête. Rappelez-vous de votre étude stratégique : elle vous permettra d’intégrer le social media parmi les autres leviers du webmarketing afin de l’insérer dans un ensemble cohérent et efficace.  Pour cela nous ne pouvons que vous conseiller de travailler d’abord votre business plan web puis de détailler la partie traitant de votre stratégie sociale media :

  • Quels sont mes objectifs ?
  • Quelle est ma cible ?
  • Que dois-je publier pour répondre à ses attentes ?

Si tenir une page Facebook est une réponse à ces 3 questions, alors lancez-vous. Ou presque…

C’est là qu’intervient le planning de publication que nous ne pouvons que vous conseiller de rédiger avant de vous lancer. Ce dernier vous permettra d’assurer une régularité, de définir une fonction pour CHACUNE de vos publications et d’atteindre vos objectifs. En tant qu’agence Webmarketing nous sommes confrontés quotidiennement à des pages lancées sans réflexion préalable, ne faites pas cette erreur.

Déterminer son planning de publication

Chez 404 nous aimons bien les tableaux, donc forcément après le tableau à 5 lignes de votre business plan web, place au tableau à 3 lignes de votre programme de publication. Il vous permettra de préparer vos publications pour que ces dernières aillent dans le sens de l’algorithme de Facebook (l’Edge rank) et répondent à vos attentes et à celles de vos cibles. L’intérêt de ce tableau est également de limiter l’usage de la publicité qui ne pourra être qu’un booster si vous souhaitez investir un peu plus. Il peut être pensé à la semaine, au mois ou à l’année pour préparer vos opérations spéciales : Noël – Saint Valentin – Vacances d’été.

Tableau permettant de réaliser son planning de publication

Le tableau à compléter avant de vous lancer

1- Gagner en visibilité

Selon vos cibles, une communauté pourra atteindre sa maturité à 100 abonnés ou à  1 000 000. Mais dans tous les cas, il vous faut viser cette maturité. Pour gagner en visibilité et en fans, vous pourrez compter sur votre contenu unique et exclusif répondant aux attentes de vos internautes. L’idéal reste de créer ce contenu sur votre blog avant de le diffuser : vous en restez ainsi propriétaire, vous gagnez en trafic, en référencement, en backlinks et ce contenu peut être réutilisé, pour une newsletter par exemple : multi-jackpot !

Ceci étant, vous pouvez aussi vous appeler Oasis et créer du contenu uniquement dans un objectif d’image et de notoriété.

Vous avez donc votre contenu unique et créé spécialement pour votre cible, encore faut il que cette dernière le voit… ne misez pas uniquement sur la viralité des réseaux sociaux. Dans votre quête de visibilité, partez à la recherche de clusters (communautés) vers qui vous tourner. Commencer par vos partenaires, vos fournisseurs, allez voir du côté des pages traitants de sujets complémentaires… Une fois identifiés, rentrez en contact avec eux via la mention « @ » et partagez du contenu et des discussions, vous en sortirez tous gagnants. Attention, faites cela avec tact, certains peuvent voir cette démarche comme intrusive. Pensez également à exploiter les hashtags (mot-dièses) que votre public potentiel utilise. Usez-les sans en abuser. Vous pouvez également jouer la carte du cross-canal en invitant à rejoindre votre page Facebook depuis un autre espace on ou off line.

Gagner en visibilité c’est donc trouver le moyen d’être vu, afin d’attirer les internautes sur votre page. Si vous apportez une véritable valeur ajoutée en termes de contenus, d’offres et de services, ils ne peuvent que devenir fans.

Indicateurs : nombre de personnes ayant vu la publication / évolution du nombre de fans de la page

Capture d'écran d'une publication facebook, focus sur les indicateurs clefs de performance (like, partage, commentaire, nombre de personnes touchées

2- Gagner en interaction

C’est un point sur lequel Facebook concentre une grosse partie de son attention. Oubliez les chatons, les bébés et les appels aux clics « si toi aussi tu trouves que Ebola c’est pas cool, clics sur j’aime ». Cela ne vous apportera rien de concret et votre image risque d’en prendre un vilain coup. Si ça ne vous suffit pas, sachez que Facebook est entré en guerre contre ce genre de pratiques et que la visibilité de ces publications devrait fortement chuter. N’oubliez pas que vous vous adressez à des gens, des vrais, et que vous avez quelque chose à leur proposer / demander. Entrez naturellement en contact avec eux. Gardez en tête que vous n’êtes pas sur un panneau publicitaire au bord du périphérique, vous êtes parmi leurs amis, sur leur temps de détente. Préparez des publications qui vont vous permettre de les solliciter à travers des questions, des jeux, des avis, des rendez-vous (ex. tous les vendredis, découvrez le débat de la semaine). Rendez votre marque « humaine » et soyez à l’écoute.

Dynamiser sa page est une action délicate. N’oubliez pas que votre public est également celui de nombreuses autres pages (concurrentes directes ou pas) et qu’il est donc hyper sollicité. Testez les différents formats  (texte – lien – image – vidéo). Vérifier les heures et les jours les plus pertinents pour publier (via les statistiques Facebook) et tentez différents angles d’approches. Surtout ne vous découragez pas, le chemin peut être long. N’hésitez pas à ajouter les pages qui vous semblent intéressantes dans vos statistiques Facebook afin de bénéficier d’un élément de comparaison et pour trouver des sources d’inspiration (j’ai bien dit inspiration, pas plagia !)

Outil facebook de comparaison de pages

Indicateurs : nombre de personnes qui en parlent / nombre d’interactions par publication (clic – like – commentaire – partage)

3- Atteindre ses objectifs

Ca peut sembler évident mais la troisième ligne de notre tableau vous permet de planifier les publications ayant pour mission de réaliser les conversions que vous attendez. Trop souvent ce point, pourtant crucial, est oublié. Faites le test, regardez les pages Facebook dont vous êtes fan et essayez de déterminer quelles sont leurs publications qui leur permettent d’atteindre leurs objectifs. Il arrive régulièrement de ne pas en trouver… Et sur votre page, ça donne quoi ?

Si votre planning est bien fait, vous avez gagné en visibilité et en interaction. Ainsi vos cibles vous connaissent et vous sont fidèles. N’ayez pas peur de leur proposer vos services et/ou vos produits. Là encore, tout dépend de votre activité et les meilleures actions seront celles de votre propre création. Cependant on retrouve des moyens classiques et plutôt efficaces comme :

  • la promotion privilège pour les fans
Capture d'écran d'une offre facebook web to store

Exemple d’action de conversion web to store, exclusivité fan

  • la mise en avant produit, quelque soit ça forme : coup de cœur, top vente de la semaine, nouveautés, etc
  • ou encore simplement l’information, à condition d’avoir des arguments qui tiennent la route : carburant à prix coutant,  animation exceptionnelle, vente privée, etc

Indicateurs : taux de clic sur la publication / trafic sur le site / vente en ligne / utilisation de coupon

Conclusion

Votre planning de publication sera amené à évoluer selon les retours que vous en tirerez. Les statistiques Facebook et celles de votre site sont suffisamment précises pour vous donner une bonne idée de ce qui marche et ce qui ne marche pas. Pensez tout de même à laisser un peu de temps avant de déterminer qu’un type de publication ne fonctionne pas.

Gardez également de la place pour l’imprévu, même si le planning de publication peut vous permettre de valider/faire valider ce qui va être posté à l’avance, essayez de garder une place pour l’instantané en surfant sur l’actualité ou en profitant d’une bonne occasion.

Dans ce planning de publication, nous n’avons pas abordé la partie échange avec vos fans et modération. Tout simplement parce que cette partie doit se faire en continu. Ne laissez pas un internaute sans réponse que ce soit en message direct ou en commentaire. Idem pour la prise de parole sur les communautés tierces. Si votre veille vous permet de détecter qu’une discussion a lieu sur une page et que vous avez une légitimité à y prendre part, n’hésitez pas, foncez.

Maintenant à vous de jouer et n’hésitez pas à nous partager l’adresse de vos pages en commentaire