Marche arrière sur le blocage des pubs chez Free


Le blocage de la publicité par défaut sur la Freebox Revolution, évoqué dans notre article de vendredi dernier, a fait l’effet d’une bombe sur la sphère web.

Les utilisateurs de publicité, Google en première ligne, se sont rapidement manifestés et positionnés contre cette initiative de Free. La grogne a été telle que le gouvernement français s’est mêlé à l’affaire.

Aujourd’hui, la ministre du numérique Fleur Pellerin a rencontré différents acteurs concernés par la situation pour trouver un arrangement. Parmi ces acteurs, des syndicats et associations autour de l’achat et la location d’espaces publicitaires sur le web.


Les principaux responsables de Free ont également échangé avec la ministre, qui considère que la pub est favorable à l’économie numérique, pour trouver un terrain d’entente.

La ministre a indiqué pendant un point presse que le blocage de la publicité par Free allait s’achever dans la journée. Se basant sur le fait qu’Internet est un espace de liberté et doit le rester, c’est l’internaute qui doit décider de ce qu’il veut voir sur le web et prendre ou non la décision du blocage de la publicité.

De quoi faire souffler les propriétaires de sites rémunérés par la pub, ainsi que tous les acteurs de la publicité en ligne.