L’importance de l’ergonomie web pour vendre


Commençons par un rappel de la notion. L’ergonomie web est la matière qui consiste à améliorer la visite d’un internaute sur un site web. On parle ici de l’expérience utilisateur. L’objectif est donc de faciliter la navigation afin que le visiteur puisse atteindre son but. Il peut s’agir de trouver une information ou de réaliser un achat. On comprend donc mieux le lien entre ergonomie et vente.

Pas d’ergonomie sans se mettre à la place de l’utilisateur

Afin de mieux cernercroissance du e-commerce l’enjeu de l’ergonomie et du commerce sur internet il est nécessaire de revenir sur quelques données. Le chiffre d’affaires généré par la toile en 2013 a atteint les 50 milliards d’euros en 2013 (source Fevad). Au premier trimestre 2014, les ventes ont augmenté de 11%.

Au regard de ces informations, on constate que le e-commerce se porte bien. Il serait dommage alors pour un e-vendeur de perdre des clients à cause de l’ergonomie non optimisée de son site internet. La première règle à respecter pour travailler l’ergonomie, c’est de changer de point de vue et de se mettre à la place du client. Il faut regarder votre site internet avec les yeux d’un profane. Vous pouvez également demander à votre entourage de faire des recherches ciblées sur votre site. Réaliser ensuite un recueil d’informations pour évaluer les barrages qu’ils rencontrent.

Questions simples à se poser:

  • Quelle est l’information recherchée ?
  • En combien de temps l’information a été trouvée ?
  • En combien de clics peut-on obtenir l’information ?
  • Le panier pour ajouter un produit est-il facilement accessible ?
  • Combien faut-il d’étapes pour régler la commande ?

En se posant ces quelques questions, vous observerez rapidement les points bloquants de votre site web. Vous pourrez alors commencer le travail d’ergonomie autour des différents aspects que vous aurez préalablement identifié.

Les points importants à ne pas négliger en ergonomie

Principe de base à respecter quant il s’agit d’ergonomie, l’ARI pour Aéré, Rapide, Intuitif.

Aéré : Proposer à vos utilisateurs des pages claires, concises, épurées. Cette réflexion commence par le menu qui doit se situer en haut de votre page car le regard de l’internaute suit un axe qui va du haut vers le bas. Quelques éléments suffisent pour la barre de menu. Cinq, six, voir sept onglets maximum.

Rapide : avec un maximum de trois clics, l’utilisateur doit trouver l’information ou le produit qu’il recherche. Pour cela, il ne faut pas hésiter à le guider en proposant une barre de recherche simple ou plus complète comme dans l’exemple suivant.

barre de recherche

Intuitif : Au premier coup d’œil, l’internaute doit comprendre comment est structuré le site et où il va pouvoir cliquer pour trouver l’information convoitée. Pour cela, il faut laisser de la liberté aux utilisateurs tout en lui proposant un accompagnement. On revient une nouvelle fois sur la barre de recherche mais il existe maintenant des outils innovants comme les AVI (Agents Virtuels Intelligents). Vous pouvez aller voir l’exemple de Léa sur neofournitures.fr

site web ergonomique

Convertir le prospect en client

Pour les e-commerçants, traitons maintenant de la dernière étape de navigation du prospect, le passage à l’acte. L’utilisateur a trouvé l’objet désiré. Comment l’acheter ? Une fois encore, il faut simplifier la navigation. Il suffit de mettre en évidence le call to action symbolisé par le panier pour déposer les produits sélectionnés. Ajoutez également des boutons cliquables au niveau du produit pour l’ajouter directement au panier.

Si vous avez un formulaire de contact avant la procédure de paiement, il faut faire le plus simple possible. Demander les informations essentielles : nom, adresse mail et commentaires. Plus tard, au cours du parcours d’achat, vous pourrez introduire un formulaire plus complet. Par exemple, lors du mail de validation de la commande, inviter les clients à répondre à d’autres questions.

Nous nous sommes concentrés dans cet article sur l’ergonomie du site internet via l’affichage sur ordinateur mais vous pouvez adopter le même raisonnement pour les interfaces mobiles et tablettes qui représentent une part croissante du e-commerce. Plus 97% au 4ème trimestre 2013 (toujours selon la Fevad). Enfin, sachez que chaque site web est un cas particulier. Vous devez adapter votre ergonomie en fonction de votre activité, de vos produits ou encore de vos clients. Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur la notion d’ergonomie, je vous invite à lire un précédent article.

Source image : www.azconception.com