Comment exporter ses produits sur les marchés étrangers via le web ?


L’export représente pour toute entreprise de nouvelles opportunités pour développer le chiffre d’affaires, sortir d’une crise, tester de nouveaux marchés. Une stratégie digitale d’export va permettre de développer l’activité avec un investissement réel mais bien inférieur à une implantation physique dans la plupart des cas.

Quelques chiffres sur le e-commerce international :

  • Il y a plus de 3 milliards d’internautes dans le monde dont 41% ont déjà acheté en ligne
  • Dans les 30 dernières secondes, le e-commerce a représenté un chiffre d’affaires de 1,2 millions de dollars (dont 930 000$ sur des achats via ordinateur, et 270 000$ via mobiles !).
  • La France est en 6ème position en termes de chiffre d’affaires généré par le e-commerce, derrière les Etats-Unis, la Chine, le Japon, l’Angleterre et l’Allemagne.

acteurs ecommerce international

Quels sont les ingrédients du succès à l’international sur le web ?

Pour commencer, une véritable étude de marché avec un cabinet d’experts locaux vous permettra d’éviter la plupart des problèmes habituels : barrières fiscales ou politiques à l’entrée, interdits culturels, obligations juridiques, logistique complexe (plateformes-relais, transporteurs, domiciliation via une chambre de commerce, etc.)…

Il va vous falloir préparer un site e-commerce efficace en fonction du pays ciblé mais aussi en fonction de vos cibles dans ce pays : leurs habitudes d’achat, leurs préférences, leurs centres d’intérêt. Le contenu de votre site doit avoir été pensé pour l’internaute étranger. A titre d’exemple, les Chinois préfèrent des pages produits extrêmement longues et complètes alors que les Allemands et les Anglosaxons préfèrent des pages courtes allant droit au but. Pensez à la bonne vieille méthode des avatars pour mieux définir vos cibles :

avatar marketing

Vous pouvez également opter pour une présence (unique ou complémentaire de votre site) sur les places de marché ou « marketplaces » telles qu’Amazon ou Alibaba pour accélérer le développement de vos ventes ou tester ce marché. Approfondissons sur ces places de marché.

La marketplace est un modèle « 3 fois gagnant »

1er gagnant : la plateforme en elle-même qui peut, grâce à vous, proposer une gamme de produits la plus large possible sans avoir à les acheter ou les stocker. En France c’est ainsi que l’offre de la marketplace FNAC est passée de 1 à 15 millions de produits en quelques mois.

2nd gagnant : le vendeur (vous) qui accédez ainsi à un marché bien plus large avec une clientèle toute trouvée : 130 000 e-commerçants français vendent ainsi sur les places de marché et, bien que les commissions puissent être élevées, vous ne payez qu’à la transaction réalisée.

3ème gagnant : le consommateur qui va trouver à un endroit une offre de produits beaucoup plus large et sera fidèle à une marketplace sécurisée en laquelle il a confiance.

Bien choisir ses places de marché

1/ Assurez-vous que les produits de la marketplace sont bien référencés sur les moteurs de recherche locaux. Si vous allez sur Yandex (moteur russe) et que vous tapez Iphone, regardez la place de marché qui sort en premier par exemple, puis essayez avec un produit que vous souhaitez vendre. Testez des marketplaces généralistes très connues (Amazon, etc.) mais testez aussi des marketplaces dédiées et locales pour voir si le trafic n’est pas de meilleure qualité et les commissions moins élevées.

2/ Comparez les coûts sans que cela soit un critère de choix plus important que la qualité de la plateforme. Le coût sera souvent composé d’un abonnement mensuel avec des options de visibilité et d’une commission allant de 9 à 20% du prix de vente, il est temps de calculer la rentabilité par rapport à votre marge.

3/ Soyez présent sur plusieurs places de marché, d’une part pour diversifier votre visibilité, d’autre part pour ne pas être dépendant que d’un seul canal de ventes au cas où des difficultés surviendraient. Pour vous simplifier la tâche, il existe de nombreux outils de gestion multi-marketplaces comme Lengow, Iziflux, Neteven, ShoppingFlux ou SellerMania. L’avantage est que vous préparez un seul flux de produits (caractéristiques, images, disponibilité, prix, etc.) que vous pourrez soumettre à plusieurs places de marché en gérant tout à un même endroit.

places de marché par pays

Si vous souhaitez être accompagné pour définir votre stratégie digitale à l’export, contactez-nous !

La prochaine fois, nous vous dirons comment optimiser votre site pour le trafic à l’étranger.