Comprendre le taux de conversion et comment l’optimiser


Avant toute chose, une petite définition : Le taux de conversion représente en pourcentage le nombre de visiteurs ayant effectué une action donnée, sur le nombre de visiteurs total.
Cet indicateur est ce qu’on appelle un « KPI » (« Key Performance Indicator ») et, contrairement aux idées reçues, il ne s’applique pas seulement au E-commerce ! Et oui, tout bon site web doit avoir un objectif à atteindre et doit être conçu en fonction de cet objectif.

La notion de « conversion » dépasse donc largement celle de « vente » par nature. Pour des sites non-marchands, il pourra donc s’agir d’actions diverses comme :

  • Le téléchargement d’un document,
  • Le visionnage d’une vidéo,
  • La remontée d’un formulaire,
  • La récupération d’adresses E-mail…

Seconde idée reçue, ou plutôt seconde erreur, le taux de conversion se calcule avec le nombre de visiteurs, et non le nombre de visites !

Alors, comment optimiser son taux de conversion ?

Chercher à optimiser son taux de conversion est aussi important que chercher à accroître son trafic. Quand les différents leviers webmarketing (SEO, SEA, réseaux sociaux…) vont agir sur votre trafic, c’est bel et bien l’expérience utilisateur (on parlera d’expérience d’achat en E-commerce) que vous proposez à vos visiteurs qui aura une incidence forte sur votre taux de conversion.

Optimiser son taux de conversion, c’est donc enrichir l’expérience utilisateur. Voici quelques pistes de réflexion :

  • Inciter à l’action (CTA = « Call to Action »),
  • Proposer une navigation claire, logique,
  • Proposer des visuels de qualité,
  • Ne pas oublier les éléments de réassurance

Bien évidemment, il n’y a pas de recette miracle. Chaque problématique mérite une réflexion approfondie sur l’objectif à atteindre et le comportement des internautes visés, et nous pouvons vous aider dans le cadre de nos prestations en ergonomie.

Si vous travaillez sur un projet de refonte ou de création de site, suivre une formation en ergonomie permettra d’intégrer à votre réflexion de nombreux éléments qui favoriseront votre taux de conversion ! De plus, pensez toujours à réaliser un cahier des charges web pour être sûr de mettre toutes les chances de votre côté.